Tout savoir sur le “Made in France”

Le « Made in France », c’est l’expression à la mode (ndlr : que l’on trouve un peu stupide… pourquoi utiliser de l’anglais pour revendiquer son patriotisme ? ) qui est sur toutes les lèvres, des médias comme des politiques. On se souvient tous de la couverture du Parisien Magazine présentant Arnaud Montebourg en marinière, appelant à consommer français… 75% des Français se déclarent d’ailleurs prêts à payer plus cher pour un produit fabriqué en France que pour un produit fabriqué dans un autre pays selon le Ministère de l’Économie.

Mais les produits « Made in France » sont-ils toujours français ? Quelle réalité se cache derrière cette mention ? Comme d’hab’, mettez-vous à l’aise, prenez un café et un carré de chocolat, on vous explique tout.

Le « Made in France », véritable savoir-faire ou faux semblant ?

Ce que dit la loi

« Made in France », « Fabriqué en France », « Fabrication française »… Toutes ces appellations que l’on rencontre au quotidien nous permettent de différencier les produits français des autres. Toutefois, elles ne signifient pas pour autant que 100% de leur fabrication est française. En effet, selon la loi, un produit peut par exemple être « Made in France » s’il est transformé à l’étranger mais assemblé en France. Par ailleurs, la loi stipule que la mention « Made in France » peut apparaître sur l’étiquette si au moins 45% de la valeur du produit a été créée sur le territoire national. Pour le coton, on passe même à 50% !

Pourquoi doit-on être vigilant ?

Même si certains arrivent toujours à passer entre les mailles du filet judiciaire, il est très rare que les entreprises jouent la carte du « Made in France » sans respecter la loi. Cependant, un grand nombre d’entre elles profite de la définition légale du « Made in France » pour vous proposer des produits 100% français au niveau juridique, mais qui ne le sont pas vraiment quand on regarde de plus près.

Pour vous donner un exemple plus précis dans le secteur de la mode, prenons une marque lambda qui vend des chemises « Made in France ». Elle peut acheter le tissu et faire le gros du façonnage en Asie, et réaliser les dernières étapes de fabrication en France. Le coût de la main d’œuvre est tellement élevée en France par rapport à l’Asie, au Maghreb, ou à certains pays d’Europe que ces dernières étapes peuvent être plus chères que toutes les autres tissu compris, permettant ainsi à la marque d’étiqueter ses chemises « Made in France ». Cette pratique, tout à fait légale, n’en est pas moins vicieuse et trompeuse pour les consommateurs par manque de transparence.

Certaines marques n’hésitent pas à avoir recours à d’autres stratagèmes en utilisant par exemple des mentions comme « Designé en France » ou « Créé en France », qui ne signifient en aucun cas que le produit a été fabriqué en France.

Comment pouvons-nous donc nous protéger ?

Chez Paname Collections, pour rester sur l’exemple ci-dessus de la chemise, on vous donne toujours la provenance du tissu et son lieu de façonnage. Dans l’idéal, on pense (et cela n’engage que nous) qu’il faudrait que les autres marques jouent aussi ce jeu de la transparence dans la mesure du possible : d’où vient le tissu ? Où sont réalisées les différentes étapes de confection ?

Sans tomber dans une extrême paranoïa, lorsque vous voyez un vêtement « Made in France » , renseignez-vous d’abord sur la marque. Une marque qui joue à fond la carte du « Made in France » mettra en avant ses ateliers dans un esprit de transparence.

Pour faire face à ce problème, des labels ont été créés comme « Origine France Garantie » ou « France terre textile », qui vous certifient respectivement qu’au minimum 50% et 75% de la valeur du produit a été créé sur le territoire français, dans le respect de normes éthiques et sociales. 

La capsule « Made in France » de Paname Collections

On est fier d’avoir réalisé notre première capsule « Made in France » en collaboration avec notre atelier en Bretagne. Hormis la culture du coton quasi inexistante en France, toutes les étapes de fabrication de cette capsule (c’est-à-dire la filature, la teinture, le tricotage et le façonnage) ont été réalisées en France.

Pour ce retour aux sources, nous nous sommes logiquement appuyés sur l’expertise de notre atelier en Bretagne pour vous proposer des produits typiquement français. Rendez-vous mi-avril !

Quentin G.